mardi 24 novembre 2015

Zolis zozios


Mon petit pingouin (a)doré,

quand j'étais en Angleterre (clique ici) j'suis allé à la Millenium Gallery (clique ici) plusieurs fois, dont une pour voir une expo (The Illustrated Aviary) qui m'a particulièrement intéressé. 

Elle regroupait les travaux de trois ornithologues, naturalistes et/ou peintres : Jean-Jacques Audubon, John Gould et Edward Lear, et j'ai décidé de t'en parler aujourd'hui parce que c'est comme ça, tais-toi et lis. 

T'as vu comme j'suis sympa ?!

Il y a deux aspects principaux à ces travaux : d'abord, puisque c'est ce qu'on voit en premier, le côté artistique (et hyper décoratif) des peintures, avec de jolis oiseaux exotiques, tout ça tout ça, et puis le côté purement naturaliste : la découverte, la description et l'étude d'espèces dont beaucoup sont disparues ou en danger aujourd'hui. 

Je trouve le travail de Audubon (1785-1851) particulièrement épatant, puisque c'était un autodidacte, qui a très vite mis en lumière les dangers de la colonisation des Amériques et surtout la destruction de sa faune et de sa flore, et plus particulièrement des oiseaux. Il consacrera trente ans de sa vie à les recenser, décrire et illustrer dans Les Oiseaux d'Amérique, qui deviendra le livre d'art plus côté du monde et de l'histoire. Il reste malgré cela injustement méconnu en France, qui est pourtant son pays d'origine (mais il est super célèbre aux États-Unis et en Angleterre par exemple).

Bon maintenant je me tais un peu et je partage juste quelques-unes de ses œuvres :

Aigrette tricolore

Chouettes effraie

Colibris colombiens

Flamant rose

Geais colombiens

Grande aigrette

Grèbes esclavons

Harfangs des neiges (comme Hedwig dans Harry Potter)

Macareux moines

Pigeons migrateurs

Sont-y pas magnifiques ?

Si j'ai réussi à t'intéresser un peu, j'en suis très heureux et je te laisse cliquer ici pour être redirigé-e sur le site dédié à Audubon, qui est très complet et super intéressant.



2 commentaires: